Sommets bulgares, les pieds dans l’eau

Les montagnes occupent une partie importante du territoire de la Bulgarie. Au nord et au centre du pays s’élève la chaîne des Balkans. Plus au sud s’élèvent les massifs de Rila, du Pirin et des Rhodopes, le point culminant étant le mont Moussala à 2927 mètres.
On trouve également plusieurs stations de ski en Bulgarie, dont la plus réputée est sans doute Bansko qui accueille des épreuves de la Coupe du Monde de ski alpin.

Source: Wikipedia
Le Mont Virhen est le second sommet le plus haut de Bulgarie
Banski accueille usuellement des épreuves masculines de la Coupe du Monde
dont un slalom géant, gagné en 2019 par H. Kristoffersen

Les possibilités de randonnée de tous niveaux sont nombreuses. Les plus fréquentées, sans surprise, sont les sorties où une télécabine / un télésiège limitent le temps et l’énergie nécessaires pour accéder au but fixé.
Le paysage est similaire à ce que nous connaissons dans les Alpes ou les Pyrénées.

Les forêts sont très présentes jusqu’à 2000 mètres d’altitude environ.

En ce mois de juin, nous avons rencontré de nombreux névés et des lacs encore gelés.

La météo au mois de juin prévoit usuellement des orages en fin de journée. Nous en avons eu dès la fin de matinée, d’abord sur les sommets puis s’étendant rapidement aux vallées. Ces orages s’accompagnent de pluies diluviennes. Ils sont longs, parfois violents, fréquents (plusieurs tout au long d’un après-midi, parfois jusqu’en début de soirée), rendant impossible le parcours des crêtes et obligent à tronquer les étapes ou adopter des solutions de repli.

Le brouillard enveloppe les crêtes
On ne plaisante pas avec les orages bulgares
La grêle s’en mêle parfois

Au bout de quelques jours, le terrain est gorgé d’eau et l’on a rapidement les pieds trempés même quand il ne pleut pas (encore).

Séchage intégral en fin d’étape

Côté faune, pas grand chose de notable à se mettre sous la dent à l’exception de rencontres avec des cigognes, des tortues et de jeunes hirondelles qui ont un petit air de Gremlins.

Visite éclair d’une hirondelle adulte à son nid
où quatre jeunes affamés attendent impatiemment leur pitance!

Nous avons traversé de jolis villages et vieilles villes.

Vieille ville de Bansko
Village de Melnik, non loin de la frontière avec la Grèce
Le village de Melnik est situé dans un environnement de grès sculpté par l’érosion

Ce séjour bulgare fut également l’occasion de découvrir quelques spécialités culinaires locales comme le yaourt (!), le tarator (soupe froide à base de yaourt, concombre, aneth et ail), les poivrons farcis avec du riz et de la viande, mais aussi le vin.

Plat de viande et légumes

Enfin, ce fut l’occasion de découvrir quelques éléments du patrimoine national.

L’église du monastère de Rila
Monastère de Rila
Monastère de Rojen, près de Melnik
Les anciens bains publics de Sofia
Le toit de l’église Saint Nicolas à Sofia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.