Vie sauvage, fjords et glaces en Terre de Baffin (Arctique canadien, août 2016)

Terre de Baffin, passage du Nord-Ouest, Resolute… autant de noms et endroits mythiques dans l’exploration de l’Arctique, qui forcément trottent dans un coin de la tête d’amateurs de terres polaires. Alors quand l’occasion se présente d’aller visiter le grand nord canadien…
Nous embarquons à bord de l’Akademy Ioffe, dans la baie d’Iqaliut. De construction finlandaise, ce bateau à l ‘équipage russe fait partie de la catégorie des bateaux d’exploration polaire dont la coque est renforcée pour permettre la navigation en présence d’une faible quantité de glace sur l’eau. Sans tarder, le bateau se met en route et entame son périple qui nous mènera jusqu’à Resolute, en longeant la côte est de la Terre de Baffin.

ship
La Terre de Baffin fait partie du territoire canadien du Nunavut. C’est la 6ème plus grande île du monde (la 5ème en excluant l’Australie, avec une superficie très légèrement supérieure à celle de l’Espagne. Malgré sa taille et à cause de son climat rigoureux, l’île ne compte qu’un peu plus de 11 000 habitants (2006). De hautes et abruptes parois, des fjords, des calottes glaciaires et des icebergs composent un paysage agréablement varié et spectaculaire. La Cordillère Arctique occupe la côte est de l’île, une succession de montagnes de type alpin culminant à 2 591 m.

002 Map

Dès la première étape de notre voyage, à Lower Savage Island, un jeune mâle ours polaire nous a salués, pas inquiet de voir ces nombreux zodiacs lui faire face, à quelques mètres à peine. Ça commence fort!

057

065

L’itinéraire initialement prévu doit ensuite être modifié : la banquise, usuellement fondue en août, bloque les accès à la côte est de l’île de Baffin.

025 Ice3

Nous rencontrons des icebergs venus des côtes du Groenland grâce aux courants de la baie de Baffin

030 Iceberg5

Nous longeons donc le pack ice pendant trois jours, à la recherche d’ours polaires ! Par une météo idéale, et un franc soleil qui nous permet de scruter au loin la banquise… Recherche fiévreuse, attentive… jusqu’à ce qu’on les trouve!

036 PB ice2

037 PB ice3

Quelle est cette proie qu’ils viennent de tuer et regardent avec gourmandise? Un phoque qui se prélassait quelques instants avant sur une plaque de banquise…

031 Phoque

Quelques kilomètres plus loin, nous faisons une rencontre totalement inédite, qui restera pour moi l’image forte du voyage: une ourse polaire et ses trois jeunes, nageant en eau libre vers la banquise… Dire qu’un adulte peut nager une semaine (900km) sans repos, et que ces petits parcourront aisément les 5 kilomètres que les séparent de la banquise… Quelle capacité d’adaptation de la part de ces animaux étonnants!

Des dauphins font également leur apparition, pour notre plus grand plaisir.

074 Globicephale1

Une famille de globicéphales: maman et son jeune au milieu de la photo, papa à droite

075 Globicephale3

Quelques baleines, au loin, prennent le relais…

076 Hyperoodon boreal

Plus au nord, nous naviguons dans différents fjords où l’ambiance peut changer radicalement : fjords ouverts ou plus encaissés, falaises abruptes ou faibles reliefs aplatis, soleil ou brouillard…

Ambiance nuageuse à Gibbs fjord005 Gibb fjord 1 fog1

Icy arm: une jolie vue sur les glaciers issus de la calotte glaciaire

006 Icy Arm3 [portfolio]

Comme nous remontons vers le nord, les fulmars continuent de nous accompagner et de voler autour du bateau

010 Fulmar

011 Fulmar5

Les derniers kilomètres de voyage vers Resolute nous mènent à Crocker Bay, occupée par un large glacier dont le front se jette dans la mer: quel spectacle!

croker-bay

croker-bay1

croker-bay2

Notre bateau arrive à Resolute. Si les préfabriqués et quelques autres baraques en tôle ne donnent pas à la base polaire (et point de départ des expéditions au pôle Nord) l’atmosphère que j’avais imaginée, nous avons des images plein la tête. La terre de Baffin a été à la hauteur de sa réputation de ‘joyau de l’Arctique’.

Le voyage ne s’arrête cependant pas là. Nous repartons pour quelques jours dans le passage du Nord Ouest, à la recherche de plus d’ours et des fameux narwahls…! Ceci fera l’objet d’un prochain article!

Plus de photos dans l’album Baffin Island

One thought on “Vie sauvage, fjords et glaces en Terre de Baffin (Arctique canadien, août 2016)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *