Couloir du Y à l’aiguille d’Argentière (3901 mètres, massif du Mont-Blanc)

Un hiver abondant en précipitations et un printemps maussade ont favorisé la présence de bonnes conditions de neige en ce début d’été 2014. Je ne suis encore jamais allée à l’aiguille d’Argentière et devrai peut-être un jour faire le deuil de mes espoirs de face nord – comme de certaines autres voies, d’ailleurs. Pour l’heur, Manu me propose une jolie traversée par le couloir en Y avec descente par la voie normale du glacier du Milieu : ça paraît une excellente idée pour tirer parti d’un court créneau de 24h entre deux dépressions atmosphériques.

001

002

Le brouillard nous accompagne sur la majeure partie de la montée au refuge d’Argentière et ne se dissipe qu’en début de soirée. Nuit claire, a dit la météo…

Départ vers 2h45 du matin à la frontale, réveil musculaire un peu brutal dans les blocs de la moraine que l’on aborde dès la sortie du refuge, avant de prendre pied sur le bord du glacier des Améthystes. Une grosse heure et demie depuis le refuge est nécessaire pour rallier le haut du cône qui mène à la rimaye du couloir en Y, qui passe en plein centre. Manu a peiné un peu pour la trace, l’absence de regel n’ayant pas permis de rendre la neige assez ferme sous nos pieds.

On s’équipe, on s’hydrate et c’est parti pour quelques longueurs un peu plus raides, comme je les aime, avant de retrouver l’inclinaison moyenne du couloir (45°?). On opte pour la branche de gauche, les conditions sont excellentes, nous sommes les premiers et quelques cordées nous suivent. Très beau lever de soleil, les nuages s’agglomèrent déjà sur le versant italien des Jorasses.

004

005

006

600x450-ct626

009

010

Petite corniche sans histoire pour sortir, puis des pentes débonnaires pour rallier le sommet (avant 7h), magnifique belvédère sur les sommets du massif et notamment du bassin d’Argentière. Le Dolent sort d’une mer de nuages, comme la Dent du Géant. Au loin, le Cervin en ombre chinoise.

Jolie corniche sommitale

012

Au sommet sur fond d’Aiguille Verte

013

Les sommets du bassin d’Argentière, Grandes Jorasses au fond

014

Le Dolent, très esthétique

014b

014ter

Zoom sur les Grandes Jorasses avec la voie glaciaire du Linceul sur la partie gauche de la face (lire l’ascension en face Nord des Jorasses: LINCEUL (octobre 2006))

015 Jorasses

Vue sur la face nord des Courtes

016 Courtes

L' »âne » coiffe le Mont-Blanc, annonçant l’arrivée du mauvais temps

017 Mont-Blanc

Le couloir Couturier à l’Aiguille Verte

018 Aiguille Verte

Le Cervin au loin

019 Cervin

Panorama depuis le sommet:

Descente assez raide par le glacier du Milieu, que j’emprunterai à reculons pour gagner en sûreté et en efficacité. La neige est très dure et les crampons mordent admirablement pour peu que les cuisses soient assez solides… Nous croisons les cordées qui remontent la voie normale et continuons jusqu’en bas du glacier. Gros coup d’hypoglycémie, j’ai l’impression d’être un zombie et de marcher sur des œufs… Vite, vite, manger !

020 Descente

 Après la fin de la neige, de gros blocs instables avant de rejoindre le glacier d’Argentière puis la gare intermédiaire des Grands Montets avec 2000 mètres de descente dans les pattes… Derrière nous, les nuages envahissent le ciel mais nous ont laissé le temps de profiter d’une bien belle sortie. Merci Manu!

 

3 thoughts on “Couloir du Y à l’aiguille d’Argentière (3901 mètres, massif du Mont-Blanc)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *